Le sens de la gratitude

le

Pigiste du Figaro blessée en Syrie le 22 février dernier, avant d’être rapatriée en France le 2 mars, Edith Bouvier  avait ému une partie de l’opinion et Nicolas Sarkozy, lui-même, qui avait demandé et obtenu du patron de ce quotidien, Etienne Mougeotte, son embauche sitôt rentrée en France.

«C’est une excellente idée » avait même confié ce dernier au Canard  Enchaîné, qui le raconte dans son édition d’hier. Cependant,  Sortie de l’hôpital le 21 mars, la même Edith Bouvier a appris qu’elle resterait à la pige : restrictions budgétaires oblige la promesse faite a été rempochée et la journaliste continuera à crapahuter, payée au cacheton. Et au Figaro, la pige est ridicule.

Bref, c’est quand même scandaleux ! Non ?

Advertisements

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. Olga dit :

    …ou le sens des ingratitudes de pouvoirs et connivences institutionnalisées.. je souhaite à Edith de trouver du travail rapidement et de vivre décemment du journalisme mais quelles raisons justifieraient un tel traitement de faveur? Je suis d’avis plutôt à remettre en cause le statut de pigiste et à faire augmenter la pige au Figaro plutôt non?! Sympa les discours individualistes mais faudrait penser collectif parfois chez les journalistes…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s